Le grand collisionneur se lance dans la quête d’une « nouvelle physique »

particules

Le plus grand accélérateur de particules du monde, le LHC du CERN, a entamé mercredi une nouvelle phase d’expériences inédites avec une énergie presque doublée, les scientifiques espérant pousser la porte d’une « nouvelle physique ».

Les passionnés des particules ont eu la possibilité de suivre sur internet les moments clef de cette journée de redémarrage des expériences, depuis l’injection des faisceaux de protons et leur montée en énergie jusqu’à 6,5 TeV, jusqu’au début de l’acquisition de données à 13 TeV d’énergie de collision.
Celle-ci est presque doublée par rapport à celle atteinte lors de la première période d’exploitation du LHC qui avait duré trois ans et avait permis de confirmer en 2012 l’existence du boson de Higgs, considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière. Cette découverte avait valu le prix Nobel de Physique à Peter Higgs et François Englert en 2013.

Ces prochaines semaines, les scientifiques vont commencer à enregistrer les données. Jusqu’à 1 milliard de collisions se produiront chaque seconde, générant des avalanches de particules dans les détecteurs.
A chaque seconde de fonctionnement du LHC et de ses expériences, plusieurs gigaoctets de données parviendront au centre de calcul du CERN pour y être stockés, triés et partagés avec des physiciens dans le monde entier.
Le LHC va essayer d’obtenir pendant les trois prochaines années des données pour comprendre les mystères de la matière.

« Nous essayons de trouver une brèche » dans la théorie du « Modèle standard », la théorie qui intègre les connaissances actuelles sur les particules et les forces fondamentales, explique Pauline Gagnon, chercheuse au CERN.
« C’est une bonne base mais ce modèle n’explique que la pointe de l’iceberg », souligne-t-elle. « Il ne dit rien par exemple sur la matière noire, qu’on ne voit pas car elle n’émet pas de lumière mais qui représente 27% du contenu de l’Univers ».

Lire la suite sur leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *