Oracle – Uber : économie du partage ou capitalisme 2.0 ?

miniature 6

La narration utilisée par Uber et ses partisans consiste d’opposer l’innovation de la firme au monopole sclérosant des compagnies de taxis ; le progrès de la nouvelle économie du partage au conservatisme ; la compétition au protectionnisme.
Pourtant, le bon sens nous fait remarquer que le succès d’Uber coïncide étrangement avec une période de chômage accrue.

De plus, c’est maintenant une firme valorisée à plus de 40 milliards de dollars. De tels profits sont-ils compatibles avec les pratiques coopératives auxquelles le numérique semble avoir donné un nouveau souffle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *