Tel un animal blessé, un robot s’adapte aux pannes

robot

L’idée était de s’inspirer des animaux qui s’adaptent beaucoup mieux à leurs blessures que les humains. Grâce à leur intuition, ils sont capables d’essayer plusieurs stratégies et de choisir la plus adaptée pour continuer à évoluer en dépit de leur handicap.

Le robot des Français utilise un algorithme évolutionniste, inspiré de la théorie de Darwin, qui lui permet d’essayer et d’apprendre tout seul d’autres comportements pour marcher, par exemple. En cas de problème, il fait appel à un second algorithme bayésien cette fois, faisant appel à cette somme d’expériences pour établir des probabilités et sélectionner la plus adaptée à sa situation.

A l’issue de cette expérimentation qui passait en revue six types de pannes, certains prototypes étaient capables de récupérer de leurs blessures en moins de deux minutes. Dans une vidéo de démonstration, on voit ainsi un robot à six pattes qui continue à marcher alors que deux de ses jambes sont brisées. On aperçoit également un bras robotique qui place correctement un objet malgré plusieurs de ses moteurs cassés.

Lire la suite sur 01net.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *